29.6.08

Thai Bob goes wild in the ancient khmer empire




Nous avons passe, Thai Bob et moi, une semaine a Siam Reap, a la decouverte des temples d'Angkor a velo. Heureusement Thai Bob est leger!


Le temple de Bayon... Combien de visages arrives tu a voir?

Le Bayon se situe au centre de la citee muree d'Angkor Thom.
Il materialise le rassemblement de toutes les energies du royaume.
Ses 173 tours a visages (181 a l'origine) representent les dieux et deesses du Bouddhisme et de l'Hindouisme (les devatas, les devas et les asuras).

Un peu d'anglais maintenant :)

The Khmer people were so psychologically and religiously jarred by the Champa invasion of their royal capital that they built the massive faces on the walls and gates of Angkor and the central temple of Bayon to protect the city by the power of all religions. The faces served a symbolic role of protecting the royal capital.

On the outside of the five gates of Angkor Thom, the causeways are flanked by a row of sculptured Devas on one side and Asuras on the other gripping a giant naga (snake).
This is a Hindu legend : The Churning of the Sea of Milk. It relates how Devas and Asuras (gods and demons) cooperated in retrieving the secret potion of the elixir of immortality from the sea.



The gods and demons use the serpent Vasuki as a cord wound around the holy Mount Mandara, which rises from the sea of milk. The demons hold the head of the serpent and the gods hold its tail. At the centre of the sea, the serpent is coiled around Mt Mandara.


Vishnu, incarnated as a huge turtle, lends his shell to serve as the base and pivot of Mt Mandara.











Thai Bob est infernal !!! Do not climb!!! Et il fait mine de ne pas comprendre...


Mais où est Thai Bob?Sous le Garuda...
Le Garuda est un grand oiseau de la mythologie hindouiste. Il y en a beaucoup à Angkor.



Thai Bob se prend pour Indiana Jones à Ta Prohm...A la decouverte du temple perdu :0


L'arbre de Tomb Raider !










Angkor Wat !












Pre Rup. Le temple aurait servi de crematorium royal.


17.6.08

Le Lac de Tonle Sap

La qualite de l'eau du Lac de Tonle Sap est de moins en moins bonne. L'eau devient polluee quand les ordures sont jetees directement dedans ou quand trop de produits chimiques, de pesticides et d'engrais sont utilises autour du lac.


De nombreuses especes de poissons, oiseaux, tortues, serpents, crocodiles et mammiferes sont en voie de disparition. La capture en trop grand nombrer de poissons et autres animaux pour la revente aux niveaux national et international empeche les generations de se renouveler et provoque la disparition de nombreuses especes. Beaucoup des techniques de peche et chasse utilisees sont dangereuses pour les animaux et illegales : usage d'explosifs ou de produits chimiques, empoisonnement, collecte abusive d'oeufs et de jeunes oiseaux ou encore la mise en place de lignes munies d'hamecons au-dessus de l'eau pour attraper les grands oiseaux d'eau. Ces methodes detruisent les habitats naturels et blessent ou tuent de nombreux animaux sauvages. Le Tonle Sap abrite beaucoup de d'especes d'une importance internationale. Preserver ses ressources, c'est promouvoir l'image du Cambodge dans le monde.



La deforestation, c'est-a-dire le deboisement des forets, a un impact direct sur le lac. En particulier, la foret inondee autour du Tonle Sap serait passee de 1 million d'hectares dans les annees 60 a environ 600 000 hectares trente ans plus tard. L'exploitation croissante de toutes sortes de forets pour le bois de chauffe ou a des fins commerciales, ou encore le dechifrement des terres pour l'exploitation agricole tuent les arbres. Ceux-ci ne peuvent donc plus servir ni de pepinieres, ni de protection naturelle contre les tempetes... ce qui tue la vis sauvage et provoque l'envasement du lac. Les estimations concernant l'esperance de vie du lac varient entre 20 et 1500 ans... D'apres l'exposition a Siam Reap.

16.6.08

Kompong Phhluk

Sua s'dei!


Aujourd'hui, ballade jusqu'au petit village de Kompong Phhluk en compagnie de Bunhak.


Kompong Phhluk est un village sur pilotis situe au sud de Siem Reap, presque exclusivement habite par des pecheurs d'origine khmere. Sur les 2500 personnes qui y habitent, plus de 90% pechent ou pratiquent des activites annexes.



Crevettes sechant au soleil


La pagode du village est construite sur la seule butte de terre de la zone et n'a par consequent pas de pilotis. C'est le point de rencontre du village et les habitations ont ete etablies autour d'elle, souvent le long d'allees rectilignes. La seule ecole primaire de Kompong Phhluk, qui est, elle, sur pilotis, est egalement voisine de la pagode. Mais faute de moyens, peu d'enfants la frequentent.



La specificite de Kompong Phhluk tient au fait que ses habitants changent regulierment de maison! Les gens migrent a chaque saison et le font depuis des temps tres anciens. Ils occupent leur maison sur pilotis pendant la saison des pluies, lorsque le lac est profond de 6m. Quand l'eau se retire, ils commencent par gagner le palier inferieur bati sous leur maison. Puis, lorsque le lac commence a s'assecher, les familles quittent le village pour des petites huttes legeres plus pres de l'eau. A cette epoque de l'annee, Kompong Phhluk est donc vide! Les villageois passent quelques mois dans leurs habitations provisoires avant de les demonter et regagner Kompong Phhluk alors que le niveau de l'eau augmente a nouveau.


Les migrations des habitants de Kompong Phhluk.

Pres de trois millions de personnes vivent sur le lac et dans ses plaines inondees, soit plus d'un quart de la population totale du Cambodge! Il y a trois types d'habitations : les maisons sur pilotis, faites en feuilles de palmiers ou en bois,, les maisons flottantes faites de banbou, souvent attachees ensemble mais deplacees au fil des saisons, et les maison-bateaux, generalement habitees par les pecheurs les plus pauvres. Le cousin de Bunhak construit les murs de sa nouvelle maison. Il utilise du bambou, moins cher que la tole, qu'il couvrira ensuite de feuilles de palmiers. La mere de Bunhak habite a Kompong Phhluk. Elle nous a prepare un repas delicieux compose de poisson, de riz et d'omelette.


Et c'est parti pour une petite ballade en bateau avec le petit cousin de Bunhak...

le long de la foret, qui sera bientot inondee...



jusqu'au lac.




video

Si vous vous rendez a Siam Reap ou Kompong Phhluk, contactez Bunhak! Il vous guidera en moto, en tuk tuk ou en voiture, et viendra vous chercher gratuitement a l'aeroport. J'ai passe une journee excpetionnelle en sa compagnie ainsi que dans sa famille.

Mail : bunhakangkor@asia.com

Tel : (855) 12604443

15.6.08

Le Cambodge

Le Cambodge se situe en Asie du sud-est et s'étend sur plus de 181000 km2. Par rapport à ses voisins, le Cambodge est relativement petit. Le coeur du pays abrite de vastes plaines riveraines du fleuve Mékong et du Lac Tonle Sap. De hauts plateaux, des collines (phnom) et des chaînes de montagnes culminant à 1744m les entourent. Un ensemble complexe de rivières et de lacs permet de compenser la pauvreté naturelle des sols cambodgiens. La géographie du Cambodge, et en particulier les ressources en eau, sont parmi les principaux atouts du pays.
Le climat est chaud et humide. On distingue une saison sèche et une saison des pluies. La saison sèche dure de novembre a avril. Pendant la saison des pluies, un vent (la mousson) venu de l'océan indien apporte 80% des pluies de l'année. Cette abondance en eau est a la fois un atout et un inconvénient pour l'agriculture. Si les pluies permettent la culture du riz irrigue, les inondations sont également souvent désastreuses pour les rizières et pâturages.

C'est le debut de la mousson.






Pour la plupart des Cambodgiens, l'Histoire est faite de légendes. Mélanges de réel et d'imaginaire, elles renforcent la cohésion de la société.







L'origine du Royaume du Cambodge.
L'origine du Royaume du Cambodge.
En des temps très anciens, les Naga, serpents mythiques, étaient les seuls habitants du territoire khmer. Le Cambodge s'appelait alors Kok Thlok ou « la terre avec un arbre » car seule une montagne sacrée surmontée d'un arbre émergeait de l'eau. Un beau jour, un prince hindou du nom de Preah Tong fut chasse par son père. Il parvint à l'île de Kok Thlok ou il tomba amoureux de Soma, une femelle serpent issue de la dynastie lunaire. Le roi des Naga accorda la main de sa fille au prince. Il avala d'un trait l'eau en contrebas de sa montagne sacrée et offrit le nouveau territoire au jeune couple : le Royaume du Cambodge était né.


Le roi des Naga buvant l'eau autour de l'ile.






Pendant des milliers d'années, le Cambodge a été isolé du reste du monde. Puis l'Inde et la Chine ont découvert l'Asie du sud-est alors qu'elles commerçaient entre elles par la mer. Mais les voyageurs et les pèlerins se sont aperçus qu'ils devaient passer six mois à l'intérieur des terres en attendant que le vent de mousson tourne en leur faveur... La, ils ont échange métaux précieux, gemmes, épices et ivoire tandis que la culture indienne s'étendait petit a petit, pacifiquement.






Routes maritimes empruntees par les commercants indiens au Veme siecle.

Le Funan (le royaume de la montagne) était l'une des grandes puissances d'Asie du sud-est jusqu'au milieu du 5eme siècle. Les habitants du royaume formaient un peuple maritime et maîtrisaient l'art de l'irrigation. C'est dire si leur force reposait sur l'eau! Un jour, un roi venu d'Inde apporta le bouddhisme et l'hindouisme aux Khmers et « indianisa » la société. Puis, à partir 6eme siècle, le Funan disparaît des annales chinoises...






Dans la seconde moitie du 6eme siècle, les récits chinois évoquent un royaume cambodgien appelé Chenla.
Ce royaume était divisé en deux parties, connues comme le Chenla d'eau et le Chenla de terre. Le Chenla d'eau couvrait l'équivalent de la moitié sud du Cambodge d'aujourd'hui et le delta du Mekong, tandis que le Chenla de terre était situe au nord. Au 8eme siècle, le Chenla fut divise en plusieurs petits royaumes suite a une attaque navale de son rival javanais... Java, d'ou devait revenir le fondateur du plus prestigieux empire khmer : Angkor !






L'opposition classique entre « eau » et « montagne » est liée a la conception indienne de l'univers. Le Mont Meru, la montagne sacrée de l'Himalaya est supposée abriter le foyer des dieux et être entourée par un océan infini.
Jayavarman II, le premier des rois d'Angkor, fut aussi celui qui introduisit le devaraja, ou culte des rois-dieux, vers 802. Ainsi, le roi lui-même devenait un dieu. Les hauts temples-montagnes pyramidaux sont la représentation symbolique du Mt Meru sur terre. Les temples montagnes abritent un linga royal, une pierre cylindrique sacrée, et sont destines a recevoir les cendres du roi dédié. A la suite de Jayavarman II, chaque roi a voulu avoir son propre linga et, dans la mesure du possible, son temple-montagne. La prospérité du royaume devenait alors liée au bien-être du linga royal.

Vous vous demandez sûrement ce que sont les lingas. Ce sont des symboles phalliques en pierre, adores au nom de Shiva, le dieu de la fécondité. L'eau versée sur un linga devient sacrée. Elle est reçue dans un yoni, représentation du sexe féminin, place sous le linga. En faisant ériger son propre linga, chaque roi s'identifiait au dieu Shiva et devenait lui-même garant de la fertilité des terres.
















Il était une fois, la rivière aux mille lingas
Kbal Spean, « la tête du pont » est surnommée la rivière aux mille lingas. D'innombrables lingas sont sculptés sur le lit de la rivière. Le site a été découvert en 1968, mais ces bas-reliefs auraient été sculptes vers 1054! La rivière Siem Reap, qui descend des Kulen, est bénie au contact des lingas sacres. C'est ainsi de l'eau pure qui gagnait les bains royaux et la cité d'Angkor.










Sur le chemin de la riviere au mille lingas, dans la jungle.















Thai BOB going wild in the jungle...a suivre... A suivre


Ecoutez le chant strident des cigales a Angkor Wat